Fabienne Lescroart (CR Inserm - MMG) - Publication dans Science

29 janvier 2018

Dans une nouvelle étude publiée en anticipée dans la revue Science, les chercheurs dirigés par le Pr. Cédric Blanpain, Laboratoire des cellules souches et cancer, de l’Université Libre de Bruxelles et le Pr. Berthold Göttgens, de l’Université de Cambridge, ont identifiés le rôle de Mesp1 dans les étapes les plus précoces de la spécification cardiovasculaires et ont défini les caractéristiques moléculaires des différentes populations de cellules progénitrices cardiaques par séquençage du transcriptome en cellule unique. Voir la publication

Fabienne Lescroart et ses collègues ont isolés à différentes étapes du développement embryonaires les cellules progénitrices à l’origine du coeur, exprimant Mesp1. Ils ont alors réalisé une analyse transcriptomique à l’échelle de la cellule unique afin d’identifier les caractéristiques moléculaires des cellules progénitrices associées avec une région ou un type cellulaire cardiaque particulier. Ils ont ainsi démontré que les différentes populations de progéniteurs cardiaques sont moléculairement distinctes.


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page