Expliquer la susceptibilité féminine aux maladies auto-immunes

13 février 2018

Si les femmes portent un chromosome X de plus que les hommes, un mécanisme d’inactivation permet l’égalité de l’expression des gènes entre sexes. Certains gènes échapperaient cependant à cette inactivation. Parmi eux, celui du récepteur TLR7, connu pour favoriser le développement du lupus érythémateux systémique (SLE) et d’autres maladies auto-immunes. La piste étiologique se précise... Pour en savoir plus


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page