Actualités

Matinée porte ouverte à destination des lycéens - Congrès SFTCG

10/03/2016

Le congrès de la SFTCG a eu lieu cette année au palais des arts du parc Chanot à Marseille, les 9,10 et 11 mars 2016. A cette occasion l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), l’ITMO Cancer et la société française de thérapie cellulaire et génique (SFTCG) ont proposé le mercredi une matinée porte ouverte à destination des lycéens pour qu’ils puissent interagir avec des chercheurs. Ateliers autour de la thérapie génique et cellulaire, échanges et discussions approfondis avec les chercheurs, les professionnels de santé et les personnels des ressources humaines de la Délégation régionale Inserm PACA & Corse, ont permis aux lycéens de mieux comprendre la science et ses questionnements. Pour découvrir, les métiers de la recherche, rien de tel que de pouvoir rencontrer ceux qui chaque jour posent des hypothèses et réfléchissent aux découvertes de demain.

Pierre Magnard et Caroline Maghakian du pôle RH de la DR Inserm PACAC devant les lycéens

1er cas de myélite aiguë chez une patiente infectée par le virus Zika

08/03/2016

Un premier cas de myélite aiguë suite à l’infection par le virus Zika a été rapporté pour la première fois par une équipe de chercheurs de l’Unité Inserm 1127 « Institut du cerveau et de la moelle épinière » (Inserm/CNRS/Sorbonne Université) et de neurologues du CHU de Pointe-à-Pitre et de l’université des Antilles. Une jeune patiente a présenté en phase aiguë d’une infection par le virus Zika, un déficit moteur des 4 membres, associé à des douleurs très intenses et à une rétention aiguë d’urine. La présence de virus a été confirmée dans le liquide céphalorachidien, le sang et les urines. Ce cas fait l’objet d’un Case report publié dans The Lancet le 3 mars 2016. Voir le communiqué de presse.

Déficiences intellectuelles, une expertise collective de l’Inserm

04/03/2016

La déficience intellectuelle (DI) fait référence, selon l’Organisation mondiale de la santé et d’autres autorités reconnues, à un déficit de l’intelligence (capacité sensiblement réduite de comprendre une information nouvelle ou complexe et d’apprendre et d’appliquer de nouvelles compétences) ainsi qu’à des limitations du fonctionnement adaptatif[1], ces limitations apparaissant au cours de la période développementale. La déficience intellectuelle est fréquente puisqu’environ 1 à 2 % de la population seraient concernés. L’explosion récente des connaissances, tant sur les causes des DI que sur les processus cognitifs et adaptatifs sous-jacents, permet de mieux appréhender le fonctionnement des personnes avec une déficience intellectuelle et d’envisager des stratégies adaptées d’apprentissages, d’accompagnements et de soutiens. Voir le communiqué de presse.

Améliorer le diabète en séparant le sucre du sel : de la chirurgie à la diététique

04/03/2016

Des chercheurs de l’Unité Mixte de Recherche 1190 «Recherche Translationnelle sur le Diabète» (Université de Lille – Inserm – CHRU de Lille) dirigée par le Pr Pattou, viennent d’expliquer le mécanisme physiologique par lequel la chirurgie de l’obésité dite «bypass» gastrique améliore le diabète de type 2. D’un point de vue plus général, leur découverte tend à démontrer que de simples mesures diététiques mimant l’effet de la chirurgie, comme la diminution de l’ingestion simultanée de sel et de sucre, pourraient contribuer à prévenir le diabète. Ces travaux sont publiés dans la revue Cell Metabolism. Voir le communiqué de presse.

Métastases cancéreuses: tout dépend de la réponse immunitaire du patient

04/03/2016

Les chercheurs de l’unité 1138 « Immunologie et cancérologie intégratives » (Inserm, Universités Pierre-et-Marie-Curie et Paris-Descartes) ont analysé les tumeurs de 838 patients atteints d’un cancer colorectal, afin d’identifier des marqueurs de leur potentiel métastatique. Les caractéristiques génomiques des cellules cancéreuses semblent peu pertinentes. En revanche, la vascularisation lymphatique autour de la tumeur et l’intensité de la réponse immunitaire du patient semblent déterminantes, et pourraient servir de marqueurs prédictifs de l’évolution de la maladie.Voir le communiqué de presse.

L’article détaillant ces résultats est publié dans Science Translational Medicine le 24 février 2016.

^ Haut de page