Publication de Guillaume Robert (C3M) dans la revue Leukemia

10 janvier 2019

Les travaux présentés dans ce travail portent sur la résistance à l’Azacytidine (Vidaza®) dans les Leucémies Myéloïdes. Guillaume Robert, CRCN Inserm au Centre méditerranéen de médecine moléculaire (C3M – UNS/Inserm) et son équipe, dirigé par Patrick Auberger, Dr Inserm et Directeur du C3M, ont identifié un mécanisme de résistance original conduisant à une perte de sensibilité des cellules de patients au Vidaza®. Les chercheurs ont présenté dans un article paru dans le journal Leukemia, qu’un traitement chronique par de l’Azacytidine induit une perte d’expression de la protéine LAMP2 dans les cellules de la moelle osseuse. Voir la publication

La répression de cette protéine constituant majeur du lysosome a comme conséquence le blocage de la voie de dégradation protéique connue sous le nom d’Autophagie médiée par les chaperonnes. La conséquence de ce blocage est l’accumulation d’un certain nombre de protéines, dont les fonctions favorisent notamment la prolifération et la survie cellulaire. Les cellules maintenues en présence de Vidaza® acquièrent de ce fait de nouvelles propriétés qui les rendent fortement proliférative et totalement insensible à cette molécule.
Cependant, pour s’adapter à ces fortes modifications, les cellules sont contraintes d’augmenter de manière importante deux autres voies de dégradation protéique la macroautophagie d’une part et le système ubiquitine-protéasome, d’autre part. Ces nouvelles propriétés des cellules résistantes représentent un talon d’Achille, qui peut être exploité en thérapie.  En effet, l’utilisation de molécules déjà disponibles en clinique et capables de bloquer l’une ou l’autre de ces deux voies va induire une élimination sélective et rapide des cellules leucémiques résistantes.
En conclusion, l’identification de la répression de la protéine LAMP2 chez les patients en réponse au Vidaza® procurera aux cliniciens un nouveau marqueur diagnostic de l’apparition de résistance chez les patients souffrant de leucémies myéloïdes et permettra à moyen terme de proposer l’utilisation d’inhibiteurs spécifiques pour ces mêmes patients résistants actuellement en impasse thérapeutique.
Contact Chercheur :
Dr. Guillaume ROBERT CRCN Inserm,
Centre méditerranéen de Médecine Moléculaire (C3M) Équipe 2 (Directeur de l’équipe 2 : Patrick AUBERGER)
151 Route Saint-Antoine de Ginestière
06204, Nice cedex 3
Directeur de l’équipe 2 : Patrick AUBERGER.
Email : robertg@unice.fr
Tél : 04.89.06.43.12.


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes