Le temps qui passe, une notion associée au mouvement et à l’environnement

09 juin 2020

Les animaux ont une certaine notion du temps. Des travaux ont montré qu’après un entraînement approprié, ils peuvent s’attendre à la survenue d’un événement régulier. Plusieurs scientifiques estiment que cette capacité repose sur l’existence d’une ou plusieurs horloges internes, capables de renseigner sur le temps qui passe. Des études suggèrent, d’après l’activité électrique des neurones enregistrée lors de ces apprentissages temporels, que ces horloges se nicheraient dans le striatum. Or cette région du cerveau, la principale affectée chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, contrôle essentiellement les mouvements. En savoir plus


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes