La semaine du cerveau 2021

02 février 2021

La Société des Neurosciences organise la 23ème édition de la Semaine du Cerveau du 15 au 21 mars 2021 en France et dans 62 pays dans le monde. Le thème de cette année portera sur « Notre cerveau : des neurones... et quoi d'autre ? » et invite à la découverte du fonctionnement du cerveau, à en découvrir des facettes souvent inconnues. L'édition 2021 se déroulera exclusivement en ligne. Pour en savoir plus

Attention: En raison des conditions sanitaires actuelles, les évènements sont susceptibles de changer. Nous vous invitons à vous rendre régulièrement sur le site web de l'évènement afin d'être avertis des éventuelles modifications.

Thème

Le thème « Notre cerveau : des neurones... et quoi d'autre ? » vous invite à la découverte du fonctionnement du cerveau, à découvrir des facettes souvent inconnues. Notre boîte crânienne contient notre cerveau... Et notre cerveau, que contient-il donc ? Des neurones me direz-vous ! Oui, certes... mais également d'autres types de cellules toutes aussi importantes que les neurones, et pourtant injustement méconnues. Les neurones représentent en effet moins de la moitié des cellules de notre cerveau. S'ils jouent un rôle primordial dans la propagation du signal nerveux, et donc dans la transmission des informations, ils ne peuvent fonctionner correctement que s'ils sont correctement alimentés en oxygène et en énergie par les vaisseaux sanguins, s'ils sont secondés et soutenus par leurs associées, les cellules « gliales », et enfin s'ils sont protégés par des cellules sentinelles qui maintiennent l'ordre et lancent l'alerte en cas d'intrusion. Si l'un de ces acteurs vient à défaillir, c'est tout le fonctionnement du cerveau qui est compromis. Au cours de cette nouvelle édition de la Semaine du Cerveau, nous vous invitons à Marseille à une vision plus intégrative du fonctionnement du cerveau en mettant en lumière le rôle joué par les différentes cellules qui le composent. D'autres sujets d'actualité seront également abordés. A noter qu'à cette occasion, de nombreux établissements scolaires ouvriront leurs portes à des chercheurs pour des animations interactives avec les élèves.

Présentation

Du 9 au 26 mars 2021, retrouvez les chercheurs et acteurs de la recherche en neurosciences à Marseille et dans sa région.
Coordonnée par la Société des neurosciences, la Semaine du cerveau est organisée à Marseille par l'association Cerveau Point Comm.
Les événements permettent à tous de découvrir les dernières avancées de la recherche sur le cerveau et de venir en discuter avec des chercheurs à l'occasion de ce rendez-vous annuel, gratuit et ouvert à tous.
Cette 23ème édition rassemblera de nombreux évènements organisés par les laboratoires de l'Inserm, du CNRS, de l'Inrae, de l'Inria, par les centres hospitalo-universitaires, par les universités et par les instituts des neurosciences : conférences en ligne, quizz scientifiques, bistrot sciences en ligne, rencontres dans les écoles.... Cette édition est placée sous le haut patronage de Madame Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur , de la Recherche et de l'Innovation »
Cette édition sera en ligne.

Informations pratiques

Marseille

Visioconférences

Mardi 9 mars 2021 à 18h

Jérôme Laurin, Maître de conférences, Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED / INSERM-AMU), Marseille

" Accident vasculaire cérébral et exercice physique " 

Dans cette présentation, nous plongerons dans le cerveau d’un patient AVC pour analyser l’état des vaisseaux sanguins cérébraux et des cellules gliales. Nous verrons ensuite pourquoi les traitements en cours de développement devraient avoir des répercussions bénéfiques sur ces cellules pour optimiser la récupération de nos capacités motrices et cognitives après un AVC. Une place importante sera consacrée aux échanges.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique survient quand une artère cérébrale est bouchée par un caillot de sang. Pour ceux qui s’en sortent, cela provoque fréquemment des problèmes moteurs et cognitifs affectant considérablement la qualité de vie des patients sur du long terme. Ces déficits sont en partie liés aux modifications morphologiques et fonctionnelles des différentes cellules qui entourent les neurones. Cela inclut les cellules gliales, telles que la microglie et les astrocytes, qui sont indispensables pour maintenir une activité cérébrale optimale. Mais cela prend également en compte les vaisseaux sanguins cérébraux qui assurent, entre autres, l’apport énergétique nécessaire au bon fonctionnement cérébral. Actuellement, il est donc recommandé de développer des traitements qui aient un impact bénéfique sur le fonctionnement de ces différentes cellules cérébrales.

Mercredi 17 mars 2021 à 18h

Vincent Prévot, Directeur de recherche INSERM, Lille Neurosciences et Cognition, INSERM - Université et CHRU de Lille

" Comment le corps parle-t-il au cerveau pour contrôler notre santé et nous permettre de bien vieillir ? "  

Prendre soin de sa santé et bien vieillir est un enjeu. La survie de l’individu dépend de la capacité de son cerveau à communiquer en permanence avec le reste de son corps. Ce dialogue est indispensable pour réguler les grandes fonctions du vivant telles que la reproduction, la croissance et l’alimentation, mais aussi le maintien de l’équilibre corporel. Cette conférence mettre en lumière des découvertes récentes qui permettent de mieux comprendre le rôle de certaines cellules qui agissent comme des « garde barrière » au sein de notre cerveau. Une place importante sera consacrée aux échanges.La partie de notre cerveau que l’on nomme hypothalamus, héritée de nos ancêtres reptiliens, est le chantre de cette communication. Les informations émanant des organes périphériques, les hormones, circulent par voie sanguine. Cependant afin de permettre à l’hypothalamus de percevoir ces signaux qui sont souvent constitués de petites protéines, ceux-ci doivent passer à travers la barrière hématoencéphalique qui empêche les molécules et les cellules présentes dans le sang de rentrer librement dans le cerveau.Nous discuterons au cours de cette conférence de la récente identification de la porte d’entrée de ces hormones dans l’hypothalamus et des cellules, les tanycytes, qui jouent le rôle de garde-barrière. Ces cellules ne sont pas des neurones mais des cellules gliales qui forment le plancher de l’un de nos ventricules cérébraux et constituent un lien physique entre le sang et le liquide qui y circule et qui baigne notre cerveau, le liquide céphalorachidien.Cette conférence montrera comment notre mode vie est susceptible d’influencer le fonctionnement de ces cellules et les possibles conséquences de leur altération sur notre santé et notre vieillissement.

Vendredi 19 mars 2021 à 18h

Catherine Faivre- Sarrailh, Directrice de Recherche CNRS, Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED / INSERM-AMU), Marseille

" La myéline : une substance blanche pour augmenter les performances de la matière grise "

Les vedettes du cerveau sont les neurones organisés en réseaux complexes pour percevoir, intégrer et transmettre les informations. Les neurones peuvent émettre de très longs prolongements appelés axones, par exemple pour donner des ordres depuis le cortex moteur jusqu’à la moelle épinière. Un type particulier de cellules accompagnatrices, les oligodendrocytes, s’enroulent autour des axones pour former une gaine isolante, la myéline. Cette gaine permet d’accélérer considérablement la vitesse de propagation de l’influx nerveux et de synchroniser les signaux électriques entre les différentes régions du cerveau. A la naissance, le cerveau est très peu myélinisé. La myélinisation est un processus qui se poursuit jusqu’à l’adolescence et qui est stimulé lors des apprentissages chez l’adulte. La myéline est la cible de maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, mais elle est aussi altérée dans des maladies psychiatriques.

Nice

Journée spéciale "Cerveau & Santé" le 16 mars de 9h à 16h

Informations concernant l'évènement : Le format proposé est à 100% numérique, il prend la forme d'un salon virtuel représentant l'amphithéâtre du Galet de l'hôpital Pasteur 2 du CHU de Nice. Les interventions de la matinée seront traduites en langue des signes. Le programme est consultable ici. L'évènement est gratuit avec inscription obligatoire.

Intervenants

  • Carole ROVERE, coordinatrice de la semaine du cerveau PACA et chercheure INSERM – IPMC (CNRS-Université Côte d’Azur)
  • Dr Fabien ALMAIRAC, Neurochirurgien, CHU de Nice en collaboration avec l‘équipe ATHENA de l’INRIA
  • Dr Hélène SORIANI et son équipe, CRMR SLA et autres Maladies du Neurone Moteur, CHU de Nice en collaboration avec l’équipe ATHENA de l’INRIA
  • Dr Nicolas CAPET, Neurologue, CHU de Nice
  • Dr Renaud DAVID , Psychiatre, CHU de Nice
  • Dr Jérôme PALAZZOLO, Psychiatre, Chercheur associé au LAPCOS
  • Dr Véronique MONDAIN, Praticien Pôle CUSMA, service Infectiologie, CHU de Nice
  • Dr Mohamed BENAHMED, Endocrinologue
  • Dr Renaud DAVID, Psychiatre, CHU de Nice
  • Jérémie TOPIN, Maître de conférence, Institut de chimie de Nice, Université Côte d’Azur

Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes