Benjamin Morillon (INS) - Publication dans Nature communications

27 mars 2020

Dans ce travail, Benjamin Morillon et son équipe montrent que notre capacité à porter attention dans le temps est limitée, et différente pour la vision et l'audition. Ils montrent aussi l'impact qu'a le fait de bouger sur notre perception, avec un impact positif en audition mais négatif en vision. Voir la publication


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes