Basé sur les découvertes du Dr. Patrick Collombat, DiogenX développe une thérapie innovante

25 juin 2020

Les fonds seront utilisés pour sélectionner le candidat médicament et préparer le développement préclinique

Marseille, le 16 juin 2020 – DiogenX, une société de biotechnologie au stade préclinique spécialisée dans le développement de modulateurs des cellules bêta pancréatiques pour le traitement du diabète de type 1 (T1D), annonce aujourd'hui avoir levé 4,5 millions d'euros en amorçage auprès d’un consortium d'investisseurs composé d’Advent France Biotechnology (AFB), du Boehringer Ingelheim Venture Fund et du fonds JDRF T1D. Les fonds seront utilisés pour sélectionner le candidat médicament de DiogenX et préparer le développement préclinique avant un prochain tour de financement de série A prévu fin 2021.

Basé sur les découvertes du laboratoire du Dr. Patrick Collombat (Inserm, CNRS, Université de Nice), DiogenX développe une thérapie innovante qui pourrait devenir le premier médicament de régénération des cellules bêta dans le diabète. Les thérapies qui modifient directement la biologie des cellules bêta peuvent stopper et même inverser la perte de fonction qui se produit dans le T1D.
  
 En 2019, environ 463 millions d'adultes âgés de 20 à 79 ans souffraient de diabète. La même année, le diabète a causé 4,2 millions de décès et a représenté 700 milliards d'euros de dépenses de santé, soit 10 % du total des dépenses de santé pour les adultes. D'ici 2045, on estime que la prévalence chez les adultes atteindra 700 millions de personnes. Il n'existe actuellement aucune thérapie pouvant modifier la maladie qui soit autorisé pour le T1D, alors qu’il y a 18 millions de personnes dans le monde qui vivent aujourd'hui avec ce type de diabète.
  
 « Depuis des décennies, la communauté scientifique au sens large cherche des thérapies pour régénérer les cellules bêta. Jusqu'à présent, aucune n'a été mise à la disposition des patients », déclare Benjamin Charles, co-fondateur et directeur général de DiogenX. « Le médicament de DiogenX sera le seul capable de récupérer rapidement la masse des cellules bêta. Notre mission à long terme est de réduire significativement la contrainte des injections multiples d’insuline. »
  
 « Nous sommes très heureux de faire partie de cette nouvelle aventure. Nous avons travaillé avec les fondateurs avant la création de DiogenX et nous pensons que ces thérapies ont un énorme potentiel », ajoute Matthieu Coutet, dirigeant associé chez AFB.
  
 « Nous sommes ravis de soutenir DiogenX dans ses efforts pour développer ce qui pourrait être la première thérapie régénérative des cellules bêta pour les patients atteints de T1D », indique Katie Ellias, directrice générale du JDRF T1D Fund. « Le fonds T1D se réjouit de collaborer avec l'entreprise et nos co-investisseurs pour mettre sur le marché ce médicament au potentiel révolutionnaire. »
  
 « BIVF est heureux de contribuer à la création de DiogenX », conclut Johannes Zanzinger, directeur des investissements chez BIVF. « Si les données précliniques de régénération in vivo se confirment chez l'homme, cette technologie pourrait changer la donne dans la façon dont nous traitons le diabète. Nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler avec l'équipe de DiogenX pour accompagner sa croissance et l’aider à réaliser le potentiel de sa technologie. »

Matthieu Coutet, Johannes Zanzinger et Katie Ellias ont rejoint le conseil d'administration de DiogenX dans le cadre de ce financement.
  
 Conseil pour DiogenX: Anthony Paronneau, Fanny Rech, cabinet McDermott Will & Emery
 Conseil pour JDFR T1D: Frédéric Lerner, Pierre Hesnault, cabinet Orsay
  
 A propos de DiogenX
 DiogenX est une entreprise française de biotechnologie au stade préclinique, spécialisée dans le développement de modulateurs des cellules bêta pancréatiques pour le traitement du diabète de type 1 (T1D) et de type 2 (T2D). Créée en décembre 2019 par Patrick Collombat, Benjamin Charles et Jean-Pascal Tranié, la société est basée à Marseille, avec des laboratoires de recherche à Nice. La société a pour objectif de découvrir et de développer une molécule candidate qui régénère les cellules pancréatiques productrices d'insuline chez les patients diabétiques, offrant des avantages manifestes en termes de qualité de vie et de survie. Son programme principal, un puissant inducteur de la récupération des cellules bêta, est issu du laboratoire du Dr. Patrick Collombat (Inserm, CNRS, Université de Nice).
 En 2020, la société a obtenu un financement d'amorçage de 4,5 millions d'euros, piloté par Advent France Biotech, le Boehringer Ingelheim Venture Fund et le JDRF T1D Fund.
 www.diogenx.com
  
 A propos d’Advent France Biotechnology
 Advent France Biotechnology (AFB) est une société de gestion régulée par l’AMF et fondée en 2016 par Alain Huriez et Matthieu Coutet. L’équipe est composée de professionnels avec une grande connaissance scientifique, médicale et opérationnelle, ainsi qu’une expérience en matière d’entrepreneuriat et d’investissement en Europe. AFB investit dans divers secteurs des sciences de la vie, notamment dans la découverte de médicaments et les nouvelles technologies médicales.
 www.adventfb.com
  
 A propos du Boehringer Ingelheim Venture Fund
 Créé en mars 2010, le Boehringer Ingelheim Venture Fund (BIVF) investit dans des entreprises de biotechnologies susceptibles de fournir des programmes thérapeutiques innovants. Le BIVF recherche des améliorations significatives de la prise en charge des patients grâce aux sciences émergentes et leur traduction clinique en établissant des relations à long terme avec les scientifiques et les entrepreneurs. Le BIVF cherche avant tout à cibler des concepts thérapeutiques inexplorés afin de répondre à des besoins médicaux importants en immuno-oncologie, médecine régénérative, maladies infectieuses et santé numérique. Cela pourrait inclure de nouvelles plateformes technologiques afin de s’intéresser à des cibles jusqu’à présent inaccessibles aux médicaments, des vaccins de nouvelle génération et/ou de nouvelles entités biologiques, telles que la virothérapie oncolytique.
 Le BIVF joue un rôle actif avec les sociétés de son portefeuille, délivrant une valeur ajoutée significative grâce à sa propre recherche et à son expertise scientifique et managériale. Le BIVF dispose d’un volume d’investissement de 250 millions d'euros et supervise actuellement un portefeuille de plus de 29 sociétés.
 www.boehringer-ingelheim-venture.com
  
 A propos du JDRF T1D Fund
 Le JDRF T1D Fund est un fonds de capital philanthropique qui accélère la mise en place de solutions pour guérir, prévenir et traiter le diabète de type 1 (T1D) grâce à des prises de participation à effet catalyseur. Grâce à ses investissements en partenariat avec des capitaux privés, y compris du capital-risque, des sociétés et des fondations, le fonds T1D cherche à attirer les investissements privés nécessaires pour mettre les thérapies, les dispositifs, les diagnostics et les vaccins entre les mains des personnes atteintes de T1D. Le fonds T1D investit dans des domaines stratégiquement alignés avec la JDRF, la principale organisation mondiale finançant la recherche sur le T1D, en se concentrant exclusivement sur le soutien des meilleures opportunités commerciales. Le fonds T1D réinvestit les gains réalisés dans de nouveaux investissements afin de poursuivre sa mission.  
 www.t1dfund.org


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes