De nouveaux facteurs ont été découverts qui orchestrent la formation des reins

11/05/2020

Au cours du développement embryonnaire, la population de cellules souches progénitrices, qui entre dans le programme de formation des néphrons, l’unité fonctionnelle des reins, évolue par un processus complexe de différenciation qui met en jeu plusieurs voies de signalisation cellulaire. Les chercheurs de l’équipe d’Andreas Schedl viennent de démontrer, chez la souris, le rôle majeur de 2 protéines de la famille des R-spondines, RSPO1 et RSPO3, activateurs de la voie WNT/β-caténine, dans le maintien et la différenciation de la niche néphrogénique. Cette découverte clé suggère que des mutations dans ces gènes pourraient prédisposer à des maladies rénales humaines. Ces travaux ont été publiés en ligne le 29 avril dans la revue eLife.

Sandrine Sarrazin et Michael H.Sieweke (CIML) - Publication dans Cell Stem Cell

04/05/2020

La cellule souche du sang, nichée au sein de la moelle osseuse, est à l'origine de toutes les cellules du sang, y compris les cellules immunitaires qui luttent entre autres contre les bactéries, les virus ou les cellules cancéreuses. Outre leur capacité à assurer le renouvellement continu de nos cellules sanguines, nous avions démontré il y a quelques années que ces cellules souches du sang sont aussi capables, sous l'influence de signaux venu de l'extérieur, de produire, « à la demande » et en urgence, les globules blancs qui permettent à l’organisme de faire face à une inflammation ou une infection.
Dans cette nouvelle étude, des chercheurs du Centre d'immunologie de Marseille-Luminy (CIML - AMU/CNRS/Inserm) ont montré que les cellules souches du sang peuvent garder en mémoire une stimulation précédente afin de réagir plus vite et avec plus d'amplitude à une nouvelle stimulation. Cette "mémoire" est enregistrée au niveau de l'ADN grâce des "marques" réversibles et potentiellement transmissibles aux cellules filles. Cette propriété insoupçonnée des cellules souches du sang donne à réfléchir sur les stratégies vaccinales et sur le choix des donneurs pour des patients ayant besoin d'une greffe de moelle osseuse. Voir la publication

Sandrine Henri (CIML) et Bernard Malissen (Ciphe) - Publication dans Science Immunology

04/05/2020

Autoimmunité : une simple intéraction fait toute la différence

Des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et d’Aix Marseille Université regroupés au sein du Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy (CIML) ont montré que la tolérance aux antigènes du soi peut être compromise dès lors que l’interaction entre les lymphocytes T CD4 régulateurs et les fascinantes sentinelles du système immunitaire que constituent les cellules dendritiques de type 1 (cDC1) est rompue. En effet, ce défaut immunitaire peut conduire au développement d’un syndrome autoimmunitaire grave. Mieux comprendre la biologie de ces cDC1 devrait permettre de proposer de nouvelles approches d’immunothérapie pour de nombreuses maladies telles que les syndromes autoimmuns mais aussi les cancers. Voir la publication

Un modèle pré-clinique pour la forme la plus sévère d'épilepsie du nourrisson

23/04/2020

Il existe une forme particulièrement précoce et sévère d'épilepsie qui touche les nouveaux-nés dans les premiers jours après la naissance. Cette forme d'épilepsie va avoir un impact très négatif sur le développement cérébral. On la qualifie d'encéphalopathie épilepique précoce. Les enfants atteints vont souffrir d'un handicap moteur et cognitif important. Il n'existe pas de traitement efficace pour arrêter les crises et espérer atténuer les anomalies neurologiques chez les patients. Voir la publication

Appel à projet EIT Health classique : nouveaux projets en réponse à la pandémie

21/04/2020

L'appel à projet EIT Health annuel classique a vu sa deadline repoussée du 1er avril au 8 juillet 2020 en raison de la crise actuelle. La date limite de la première étape était le 11 décembre et seuls les projets ayant soumis une lettre d'intention à cette date peuvent déposer un dossier complet "classique" pour le 8 juillet.

Afin de participer au financement de nouveau projets en réponse à la pandémie de COVID-19, EIT Health étend son appel à des nouveaux projets traitant de prévention et de la gestion de la pandémie covid avec une date limite de première étape le 27 mai 2020 (lettre d'intention) et dépôt du dossier complet le 8 juillet 2020 en même temps que les projets classiques.

NB : Les projets concernant la découverte ou le développement de nouveaux vaccins et/ou traitements ainsi que le développement d’applications de type « tracking- apps » ne sont pas éligibles. 

PIEZO1 un nouveau gène de la bicuspidie aortique

17/04/2020

L'équipes de recherche dirigées par le Dr. Stéphane Zaffran (Marseille Medical Genetics, U1251, INSERM, Aix Marseille Université), en collaboration avec l'équipe du Dr. Chris Jopling (Institut de Génomique Fonctionnelle, INSERM, CNRS, Université de Montpellier), viennent de publier un nouvel article dans la revue J Mol Cell Cardiol.

Cette étude identifie pour la première fois des mutations dans le gène PIEZO1 chez des patients avec bicuspidie aortique et montre grâce au modèle de poisson zèbre que la fonction de Piezo1 est essentielle pour le développement de la valve artérielle. Voir la publication 

Des cellules progénitrices cardiaques épicardiques à l’origine d’arythmies cardiaques

17/04/2020

Quand la biologie du développement s’associe à la biologie et à la physiopathologie du cœur adulte, elle permet la découverte d’un mécanisme cellulaire sous-jacent à une pathologie grandissante dans notre société, la fibrillation atriale et d’y apporter de nouvelles cibles thérapeutiques de prévention.

La fibrillation atriale (FA) est une conséquence d’une cardiomyopathie de l’oreillette qui affecte 1% de la population mais  atteint jusque 10% des sujets âgés. Souvent associée à des facteurs de comorbidité  (insuffisance cardiaque, pathologie de la valve mitrale, diabète, hypertension ou  obésité) elle se manifeste par des troubles sévères du rythme cardiaque. Voir la publication

CERCle: Session de Formation à l'écriture d'une proposition ERC

14/04/2020

Dans le cadre des activités du CERCle, le club des ERC du site d’Aix-Marseille, une nouvelle session de formation à l’écriture de projets ERC sera organisée le 15 juin 20202  à Marseille (les modalités d'organisation en visio ou autre seront précisées ultérieurement en fonction de l'évolution du contexte). Cette session s’adresse aux chercheurs/enseignants-chercheurs du site engagé.e.s dans des démarches de dépôts d’ERC Advanced Grant en août 2020En savoir plus

Il reste encore une à deux places possibles pour cette prochaine session.     

Thierry Magnaldo (Ircan) - Publication dans Journal of Investigative Dermatology

09/04/2020

Des chercheurs de l'Institut de recherche sur le cancer et le vieillissement (Ircan - CNRS/UCA/Inserm) en collaboration avec des chercheurs de l'Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (IPMC - UCA/CNRS) ont montré que les fibroblastes du derme sont capables d'activer les cellules Natural Killer (NK) du derme, et ainsi de protéger contre l'invasion des cellules cancéreuses dans des modèles de peau humaine organotypique. En savoir plus / Voir la publication

SARS-CoV-2 : comprendre comment il se réplique… pour l’en empêcher !

09/04/2020

À Marseille, Isabelle Imbert allie modèles biologiques et prédictions informatiques pour étudier les enzymes nécessaires à la réplication du SARS-CoV-2. À la clé du travail de cette enseignante-chercheuse spécialiste des coronavirus et de son équipe, de nouvelles connaissances qui permettront d’avancer dans la mise au point de traitements antiviraux efficaces contre le virus responsable du Covid-19. En savoir plus

Planches graphiques mode d'action du Coronavirus

08/04/2020

Planches explicatives du mode d'action du Covid-19 et des plans d'attaque des traitements proposés dans le cadre du projet Discovery.

Voir les planches

Appel à candidatures : futurs doctorants de l’Institut Cancer et Immunologie d’AMU

06/04/2020

L’Institut Cancer et Immunologie (ICI) finance 3 contrats doctoraux à partir d’octobre 2020.

Ces projets interdisciplinaires reposent tous sur une collaboration inter-laboratoires et inter-unités. Ils explorent la dynamique cellulaire et moléculaire dans la santé et dans la maladie aux niveau des thématiques scientifiques de l’Institut : 1) circuits signalétiques dans les cellules cancéreuses et immunitaires, 2) hétérogénéité multi-échelle des systèmes tumoraux et immunitaires, 3) immuno-surveillance et réponses inflammatoires contrôlant l’auto-immunité et le cancer, 4) modulation des réponses immunes en conditions normales et pathologiques et 5) recherche translationnelle et cliniques en onco-immunologie. 

Date limite de candidature le vendredi 15 mai 2020. En savoir plus

Benjamin Morillon (INS) - Publication dans Nature communications

27/03/2020

Dans ce travail, Benjamin Morillon et son équipe montrent que notre capacité à porter attention dans le temps est limitée, et différente pour la vision et l'audition. Ils montrent aussi l'impact qu'a le fait de bouger sur notre perception, avec un impact positif en audition mais négatif en vision. Voir la publication

Autoimmunité : une simple intéraction fait toute la différence

20/03/2020

Des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et d’Aix Marseille Université regroupés au sein du Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy (CIML) ont montré que la tolérance aux antigènes du soi peut être compromise dès lors que l’interaction entre les lymphocytes T CD4 régulateurs et les fascinantes sentinelles du système immunitaire que constituent les cellules dendritiques de type 1 (cDC1) est rompue. En effet, ce défaut immunitaire peut conduire au développement d’un syndrome autoimmunitaire grave. Mieux comprendre la biologie de ces cDC1 devrait permettre de proposer de nouvelles approches d’immunothérapie pour de nombreuses maladies telles que les syndromes autoimmuns mais aussi les cancers. Cette étude a été publiée dans la revue Science Immunology.

Coronavirus (SRAS-CoV et MERS-CoV)

16/03/2020

⚠️ #COVID19 : de nombreuses #FakeNews circulent. Seule l'information issue de sites officiels (gouvernement.fr ou Santépubliquefrance.fr) est fiable. S’agissant de recherche, l'Inserm met à votre disposition un dossier d'information mis à jour régulièrement : https://bit.ly/2QkxoCv

Vous aussi vous pouvez participer à l'effort de la recherche sur le Covid-19 en faisant un don.

 

COVID-19 : 20 projets de recherche sélectionnés pour lutter contre l’épidémie

12/03/2020

Alors que l’épidémie de coronavirus Sars-CoV2 continue de se propager, l’Alliance pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) se mobilise pour accélérer la recherche sur le virus et sur la maladie COVID-19 via l’action du consortium REACTing, coordonné par l’Inserm. Avec le soutien du ministère des Solidarités et de la Santé et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, 20 initiatives scientifiques ont été sélectionnées par le conseil scientifique de REACTing. Elles portent sur des thématiques aussi diverses que la modélisation de l’épidémie, la recherche de traitement ou la prévention.

Formation continue à la vulgarisation scientifique: inscrivez-vous !

21/02/2020

En 2020, une formation à la vulgarisation scientifique est proposée aux enseignant·e·s-chercheur·e·s, aux ingénieur·e·s de recherche et aux chercheur·e·s.

Conçue par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université (Direction de la Recherche et de la Valorisation), cette formation se déroule en quatre étapes, entre le 28 mai et le 28 juin, alternant des séances individuelles et collectives.

La mise en pratique de la formation est réalisée dans le cadre d’événements de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Un choix de 8 personnes sera réalisé en fonction de la variété des disciplines représentées dans une démarche d'ouverture de cette formation au CNRS, à l’Inserm, à l’IRD et au CEA. En savoir plus

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes